Ent fav accueil

    Bienvenue

 
   Nature de l'esprit

La nature de l'esprit joue un rôle important dans le bouddhisme. Elle est au coeur même de la méditation pénétrante (vipasyana) qui demande dans sa pratique un dépassement de l'esprit dualiste.

Le coeur de la pratique de l'enseignement bouddhique est l'esprit et sa nature. L'esprit a deux visages, l'éveil et l'illusion. Tout l'enseignement et sa pratique consistent à purifier, à désillusionner cet esprit, et le faire passer de son état contaminé à son état pur, c'est-à-dire de l'illusion à l'éveil.

- L'éveil est l'esprit pur. Son mode d'expérience est non dualiste. On le nomme intelligence primordiale. Ses expériences sont sans illusion. L'esprit pur, la nature de l'esprit, est à la fois libre de voiles et plein de nombreuses qualités éveillées.

- L'illusion est l'état d'esprit habituel, contaminé. Son mode d'expérience est dualiste. C'est la conscience habituelle. Ses expériences sont altérées par des illusions. L'esprit contaminé est conditionné et affligé par de nombreuses souffrances.

L'état éveillé se distingue par l'expérience de la nature pure de l'esprit. L'état vulgaire n'a pas cette expérience. En réalisant sa nature profonde, l'esprit se libère de cette ignorance, des illusions et des conditionnements qu'elle induit, et accède ainsi à l'état d'éveil inconditionné qu'on appelle"libération". 

L'expérience de la nature essentielle de l'esprit se situe au-delà des mots. Néanmoins, il est possible de livrer quelques suggestions qui donnent un aperçu de cette expérience. On peut envisager la nature de l'esprit sous trois perspectives essentielles, complémentaires et simultanées : la vacuité-ouverture, la clarté-luminosité-lucidité et les capacités sans limite.

- La vacuité-ouverture

L'esprit est ce qui pense : "Je suis, je veux, je ne veux pas"; c'est le penseur, l'observateur, le sujet de toutes les expériences. Je suis l'esprit. Mais si nous le cherchons, nous ne pouvons le trouver nulle part en nous. En outre, on ne peut pas lui attribuer de caractéristiques formelles : dimension, couleur, forme... C'est en ce sens qu'il est dit vide, et en cela comparable à l'espace tout ouvert, sans centre ni périphérie.

- La clarté, luminosité-lucidité

L'esprit n'est pas seulement vide, il possède une deuxième qualité essentielle qui est sa faculté ou capacité d'expérience, de cognition. Cette qualité s'appelle "clarté" ou "luminosité-lucidité". Cette nature vide et claire de l'esprit est ce que l'on nomme la "claire lumière", c'est une clarté-vide qui, au niveau de l'esprit pur, se connaît en elle-même, et c'est pour cela qu'elle est nommée "luminosité autoconnaissante".

- La capacité sans limite

Le troisième aspect est l'expérience illimitée, sans obstacle ni blocage. C'est la capacité qu'a l'esprit de connaître sans limite et sans fin. En prenant l'analogie de l'esprit qui rêve : cette capacité serait l'aptitude de l'esprit onirique d'expérimenter la multiplicité des aspects du rêve : les perceptions du sujet onirique et les expériences de son monde rêvé. Le rêve ne sert que illustration, car il n'est encore qu'une expérience dualiste.


 Grandes pages

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site