Ent fav accueil

    Bienvenue

 
   Quatre pensées préliminaires

Les quatre pensées préliminaires pemettent d'acquérir la motivation nécessaire pour emprunter un chemin de sagesse. 

Ces quatre préliminaires sont dits "communs" car ils sont, au Tibet, utilisés par toute les lignées et, au-delà même du Tibet, ils constituent un fondement partagé par toutes les écoles bouddhistes. Sans s'imprégner de ces quatre réflexions, on ne peut pas véritablement comprendre quelle est la nécessité du Dharma et quelle est sa fonction.


Ce sont les quatre idées qui tournent l'esprit vers la sagesse. Nous sommes encouragés à les méditer, à réfléchir à leur signification et à la façon dont elles affectent notre vie. Il est présumé qu'une fois que nous avons tout à fait intériorisé ces pensées, notre esprit se détourne des préoccupations mondaines à court terme et s'oriente vers celles à long terme de la sagesse, ce qui nous fournit une base pour un engagement toujours plus profond dans la pratique du Dharma. Voici ces quatre pensées :


1)- Le précieux corps humain, qui donne une juste appréciation de la valeur unique de l'existence humaine. L'existence humaine est unique car les facultés physiques, verbales et mentales d'un être humain sont exceptionnelles et le nantissent de qualités uniques pour choisir et vivre une action constructive. La naissance humaine a de la valeur parce que l'Etat de Bouddha (existence illimitée dotée d'une valeur ultime) peur être apprécié et réalisé plus facilement par un être humain que par n'importe quel autre.


2)- L'impermanence nous confronte à l'imminence de la mort et au simple fait que nos espoirs de faire durer nos jouissances actuelles au-delà du moment présent sont sans fondement. Nous sommes exhortés à utiliser notre crainte de la mort comme motivation pour notre pratique du Dharma. La religion n'est pas présentée comme échappatoire à la mort, mais comme antidote aux expériences effrayantes qui, habituellement, précèdent, accompagnent et suivent la mort.


3)- La loi du Karma (l'action, la cause et les effets). selon la doctrine bouddhique du karma, une action est tout ce que l'on fait, dit ou pense. Une cause est l'émotion ou l'intention qui motive un acte. Un effet est une expérience qui provient d'un acte et de son intention. Les effets sont rarement vécus avant la vie suivante ou même beaucoup plus tard.


4)- La nature défectueuse du samsara nous conforte dans la condition croissante que la Libération est le seul but véritable. L'existence samsarique est dévalorisée systématiquement. On découvre que tous ses aspects sont emplis de souffrance et dépourvus de satisfaction durable. M^me le monde humain, exalté auparavant comme le plus richement pourvu, est présenté comme celui qui contient la plus grande variété de souffrances.

 Tiré d'un enseignement de Kalou Rinpoché



 

 

 Grandes pages

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site